Des électrochocs administrés à des jeunes garçons de 14 ans et moins!

MONTRÉAL, le 9 mai 2017 - Le comité Pare-Chocs s’inquiète vivement du fait que des électrochocs soient administrés à un ou des jeunes garçons de 14 ans ou moins. Cette information provient des chiffres obtenus auprès de la Régie de l’assurance-maladie du Québec pour l’année 2016.

Pour le comité Pare-Chocs, qui comptabilise les données de la RAMQ depuis 2003, c’est une première.

Ces données nous indiquent aussi que 1,3% des électrochocs ont été donnés à des jeunes de 15 à 19 ans et 63% des électrochocs ont été administrés à des femmes, dont près de 30% à des femmes de plus de 65 ans.

Pour Ghislain Goulet, porte-parole du comité Pare-Chocs, « L’utilisation des électrochocs sur ces jeunes doit être questionnée.  L’électrochoc est une technique controversée et dangereuse, on ne doit pas permettre ce genre de dérive. »   Depuis 2014, les électrochocs font l’objet d’une interdiction pour les moins de 14 ans en Australie Occidentale.

Dès 2003, une étude de l’actuel Institut national d’excellence en santé et services sociaux  nous mettait en garde concernant  l’utilisation des électrochocs sur des mineurEs ainsi que sur la population adulte et concluait que « les incertitudes quant à l’efficacité et aux risques de l’électroconvulsivothérapie (ECT) demeurent importantesIl est donc nécessaire de recueillir plus de données à cet égard . »

Aucune des 7 recommandations émises par l’Institut  n’a été mise en application par le MSSS.  L’utilisation des électrochocs ne fait toujours l’objet d’aucune surveillance au Québec.

Pour dénoncer cette situation, le comité Pare-Chocs tiendra le 13 mai prochain, veille de la fête des Mères, la onzième édition de son rassemblement annuel contre les électrochocs. L’événement aura lieu à Montréal, place Émilie Gamelin à 11h00.

 

SOURCE COMITE PARE-CHOCS  

Renseignements : Ghislain Goulet, 514-562-7063, 514-525-5060

http://www.actionautonomie.qc.ca

https://www.facebook.com/comite.parechocs

PrintEmail
Ce contenu a été publié dans Communiqué, Électrochocs (ECT), avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.