10ième rassemblement d’opposition aux électrochocs

Capsules vidéo présentant les principales allocutions faites au rassemblement du 7 mai 2016

Mot d’ouverture

État des lieux: Portrait statistique de l’utilisation des électrochocs au Québec

Allocution de la Table des groupes de femmes de Montréal et du Réseau d’action des femmes en santé et services sociaux 

Allocution de Céline Cyr membre du comité Pare-Chocs

Continuer la lecture

PrintEmail
Publié dans Analyse critique en santé mentale, Électrochocs (ECT) | Marqué avec , , , , , , | Commentaires fermés

Électrochocs : Le ministre doit agir!

10ième Rassemblement d’opposition aux électrochocs

Le ministre doit agir!

Montréal, le 7 mai 2016 – Une centaine de personnes ont répondu à l’invitation du comité Pare-Chocs à l’occasion de son 10ième rassemblement annuel contre l’utilisation des électrochocs ce matin au parc Émilie Gamelin. Plusieurs personnalités et organismes étaient présentEs, dont des représentantes des groupes de femmes et des associations de défense des droits en santé mentale ainsi qu’un psychiatre brésilien, le docteur Vitor Pordeus.

Constatant une augmentation alarmante du nombre d’électrochocs administrés au Québec, les manifestantEs ont vivement réagi et ont dénoncé l’inaction du  ministre Gaétan Barrette.  Les manifestantEs ont réitéré la demande d’interdiction de cette pratique violente et dégradante, qui a cours sans aucun encadrement gouvernemental et qui affecte surtout des femmes âgées.

Les électrochocs entraînent d’importants effets secondaires sur les personnes et leur impact à long terme est mal connu, souligne Ghislain Goulet, porte-parole du comité Pare-Chocs.

Des centaines de personnes vulnérables subissent des électrochocs chaque année dans les établissements de santé québécois.  

Publié dans Communiqué, Électrochocs (ECT) | Marqué avec , , , , | Commentaires fermés

Hausse des électrochocs

Augmentation importante de l’utilisation des électrochocs au Québec
Des régions plus touchées que d’autres

Les données de la Régie de l’assurance maladie du Québec nous apprennent que la hausse d’électrochocs est plus importante dans certaines régions du Québec : soit le Bas-Saint-Laurent, le Saguenay-Lac-Saint-Jean et l’Outaouais.

Le comité Pare-Chocs s’inquiète de la situation. Rien, au niveau clinique, ne semble pouvoir expliquer des augmentations aussi marquées.  Pour Ghislain Goulet, porte-parole du comité Pare-Chocs, « cette augmentation est très inquiétante, l’électrochoc est un traitement controversé et dangereux qui peut amener des complications graves et en plus il cible des personnes isolées et très vulnérables. »  

  • L’Hôpital de Rimouski passe de 78 électrochocs en 2014 à 460 en 2015, soit une augmentation de près de 400% en un an.
  • L’Hôpital de Chicoutimi passe de 177 électrochocs en 2014 à 472 en 2015, le nombre a donc plus que doublé.
  • L’Hôpital de Hull  passe de  415 électrochocs en 2014 à 703 en 2015, une hausse de 70%.
  • L’Hôpital Charles Lemoyne à Longueuil  passe de 463 électrochocs en 2014 à 687 en 2015 soit près de 50% d’augmentation en un an.

 

Source : Comité Pare-Chocs
Ghislain Goulet  514-912-6975 –  514-525-5060
http://www.actionautonomie.qc.ca
https://www.facebook.com/comite.parechocs

Publié dans Communiqué, Électrochocs (ECT), Qualité des soins | Marqué avec , , , , , | Commentaires fermés