Controverse des électrochocs en psychiatrie: ouverture nouvelle du ministère de la Santé et des Services sociaux

Montréal, 5 mai 2009.

Alors que s’amorce la Semaine nationale de la santé mentale, le comité Parechocs se réjouit de l’ouverture manifestée hier matin par le ministère de la Santé et des services sociaux (MSSS) dans le dossier des électrochocs (ou électroconvulsothérapie / ECT). Après des années de démarches, le comité Pare-chocs reçoit enfin un engagement du MSSS à lui fournir  prochainement des réponses quant à l’utilisation de ce traitement controversé.

En 2003, dans la conclusion de son rapport sur les électrochocs, l’Agence d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé (AETMIS) affirmait que « Les incertitudes quant à l’efficacité et aux risques de l’ECT demeurent importantes. Il est donc nécessaire de recueillir plus de données à cet égard. » L’AETMIS y formulait aussi sept recommandations pour encadrer cette pratique psychiatrique. Rappelons que le nombre de séances d’ECT avait doublé au Québec entre 1988 et 2003. Aujourd’hui, son nombre se compte toujours par milliers.

Il s’agit d’une ouverture nouvelle pour le MSSS. L’ex-ministre Couillard ne se contentait que de renvoyer la balle au Collège des médecins et à l’Association des médecins psychiatres. « Si nous sommes prêtEs à travailler avec le ministre Bolduc, celui-ci doit agir promptement pour au moins donner l’heure juste sur ce qui se passe dans les centres hospitaliers » défend Ghislain Goulet du comité Pare-chocs.

Depuis son introduction dans les années trente, le traitement aux électrochocs demeure controversé, autant au niveau social que scientifique. Il peut causer des dommages allant des problèmes de mémoire et cognitifs jusqu’au décès. S’il n’est pas immédiatement aboli, ce traitement, qui est actuellement administré à des personnes « vulnérables », doit être placé sous  haute surveillance et faire l’objet d’un débat public.

Enfin, en conclusion de la Semaine nationale de la santé mentale, le comité Pare-chocs tiendra ce samedi 9 mai à 11h00 une manifestation contre les électrochocs à Montréal (place Émilie Gamelin). Des rassemblements similaires auront également lieu ailleurs dans le monde.

-30-

Pour plus d’informations :

Ghislain Goulet, comité Pare-chocs, 514-245-5394 (cellulaire) ou 514-525-5060.
www.actionautonomie.qc.ca/parechocs/parec.html

PrintEmail
Ce contenu a été publié dans Communiqué, Électrochocs (ECT). Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.