Rapport annuel de la Protectrice du Citoyen

Le ministre Barette doit agir

Montréal, le 18 septembre 2015 –   Action Autonomie le collectif pour la défense des droits en santé mentale de Montréal presse le ministre Gaétan Barrette de donner suite aux recommandations de la Protectrice du citoyen, madame Raymonde Saint-Germain, contenues dans son rapport annuel paru hier.

L’organisme partage le constat de madame Saint-Germain : Les soins et les services en santé mentale comptent-ils vraiment parmi les priorités du MSSS? Force est de constater que ce n’est malheureusement pas le cas.

La Protectrice du citoyen se déclare insatisfaite entre autres des suites données à ses recommandations, notamment en ce qui concerne l’application des mesures de contrôle (isolement, contention physique et chimique) et les mises sous garde en établissement, contre la volonté des personnes.  Elle déplore également le report du plan d’action en santé mentale et l’absence d’orientations concernant la Loi sur la protection des personnes dont  l’état mental présente un danger pour elles-mêmes ou pour autrui.

Pour Action Autonomie, il est urgent que le ministre s’engage envers un suivi proactif des recommandations de la Protectrice du citoyen. Il en va du respect des droits fondamentaux de milliers de Québécois et Québécoises qui ont recours aux services publics en santé mentale. 

Pour informations :
Jean-François Plouffe, chargé de  dossiers collectifs, Action Autonomie
514 525-5060 ac.cq1508318082.eimo1508318082notua1508318082noitc1508318082a@eff1508318082uolpf1508318082j1508318082

PrintEmail
Ce contenu a été publié dans Communiqué, Contention-Isolement, Droits & recours, Droits sociaux & Lutte à la pauvreté, Garde en établissement, P-38.001, Qualité des soins, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.