Forum régional sur la garde en établissement

Bilan du forum: Pour la dignité et le respect des droits.

Introduction

Le 1er juin 1998, entrait en vigueur la Loi pour la protection des personnes dont l’état mental présente un danger pour elles-mêmes ou pour autrui ou loi P-38.001. Le ministre de la santé et des services sociaux annonçait alors que l’application de cette loi serait évaluée en 2001, soit 3 ans après son entrée en vigueur. Rappelons que cette loi devait assurer un plus grand respect des droits des personnes, elle donnait aussi des obligations à différents acteurs dont les policiers et les centres hospitaliers. Un des objectifs poursuivis était également de diminuer le recours à la garde en établissement.

C’est dans ce contexte qu’Action Autonomie a décidé de faire un constat de la mise en application de cette loi du point de vue des personnes qui la vivent. Ainsi, nous avons réalisé une recherche  portant sur les ordonnances émises en vertu de cette loi au palais de justice de Montréal pour l’année 1999. Nous avons également fait une tournée de café-rencontres dans différentes ressources alternatives en santé mentale ainsi qu’à Action Autonomie où plusieurs personnes nous ont fait part de ce qu’elles avaient vécu ainsi que de leurs réflexions concernant cette loi. Enfin, de concert avec notre association, l’AGIDD, nous avons réalisé des entrevues avec des personnes ayant vécu une garde en établissement entre le 1er juin 1998 et la fin avril 2001.

Le forum sur la garde a donc eu lieu le 11 mai 2001. Celui-ci poursuivait principalement trois objectifs:

  • donner la parole aux personnes vivant ou ayant vécu des problèmes de santé mentale,
  • partager le constat que nous avons réalisé,
  • dégager des pistes de changement.
PrintEmail

Référencement

Éditeur(s): Action Autonomie
Type: Forum
Pages: 21
Date: 2001-05-11
Format(s): pdf
Sujet(s): Loi pour la protection des personnes dont l'état mental présente un danger pour elles-mêmes ou pour autrui, loi P-38.001, analyse critique, évaluation, témoignages,
Ce contenu a été publié dans Arguments, Garde en établissement, P-38.001. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.